Qui suis-je ?

Sébastien, la quarantaine, amoureux de nature et de grands espaces. J’ai été élevé au biberon du ski de fond et du VTT dans la Chaine des Puys en Auvergne.

Aujourd’hui installé dans la région Toulousaine, je me suis converti à la Course d’Orientation au début des années 2000 et une simple lecture de carte m’arrache du sol pour partir en voyage et m’évader dans les méandres de mon imagination.

Et le trail dans tout ça ?

Parce qu’un jour je me suis réveillé en prenant conscience de ma totale ignorance de la chaine des Pyrénées après 15 ans à les tutoyer du regard tous les matins. Parce que ma boulimie de découverte m’a poussé à parcourir toujours plus de kilomètres. Parce que le trail m’a donné plus d’autonomie que la randonnée et plus de liberté que le VTT.

Alors on commence par 5km et 500m de D+ … et si on allait au sommet suivant ? Et celui-là, j’en rêve depuis si longtemps ? Et lui ? Et cet autre ? Et puis vient le moment d’accrocher un dossard à quatre épingles, comme ça, pour voir, pour le jeu. Les courses nature dans le coin, c’est chouette, mais ça manque de relief. Alors on part plus loin dans le sud pour affronter des pentes plus fortes et plus longues.

En m’alignant en 2016 sur le trail du Mourtis sans aucune préparation spécifique (35km et 2500mD+), j’avais la trouille au ventre mais je n’imaginais pas que j’allais goûter ce jour-là à une drogue dure dont on ne se libère pas facilement : la course en montagne. Ça a été une sacrée aventure, j’ai souffert, j’ai mis quelques semaines à m’en remettre, mais quel bonheur Six heures de joie intense qui semblaient avoir duré une vie tellement elles étaient denses.

Pourquoi ce blog ?

Parce que depuis j’ai accumulé les kilomètres au point de m’être essayé à l’ultra-trail et que je suis convaincu qu’avec une préparation adaptée, beaucoup d’abnégation et de patience, on peut arriver à faire faire à notre corps des miracles. Quand le rêve nous brûle de l’intérieur au point de ne plus penser à rien d’autre, quand tout fait sens pour se mettre en marche, alors il ne faut pas résister … Laissez-vous porter ! Dieu sait où cela vous mènera !

Je n’ai rien d’exceptionnel physiquement : je me suis sérieusement blessé à une cheville en 2016 au point de ne pas pouvoir courir longtemps sur route. Pour les fans de chiffres, j’ai un record à 44′ au 10 km et 1h50′ au semi, une VMA autour de 16,5 km/h. J’ai un dos fragile avec des tassements de vertèbre. Je ne ferai jamais de marathon car je ne suis pas fait pour ça. Je ne suis pas du tout puissant. Je pars régulièrement dernier de mes trails et je manque de vitesse sur les trails courts au point d’être souvent classé dans le dernier tiers … Et pourtant j’ai fait un top 100 au GRP 120 en 2018 … Où est la logique dans tout ça? L’endurance n’explique pas tout …

Bref, j’écris ce blog pour témoigner, pour partager, pour inspirer. Et ça va bien au-delà du trail car l’hygiène de vie indispensable à l’ultra-trail pousse à explorer des domaines en friche quand on reste sédentaire.

Vous trouverez des récits de course, assez peu finalement. Mais surtout des humeurs, des curiosités et des inspirations pour vous pousser à aller à la rencontre de vos rêves. De la nourriture pour l’âme en quelque sorte. Alors servez-vous sans modération

Allez en paix !