La Course d’Orientation pour les nuls

10h34. A la lisière d’une forêt perdue dans un coin de France, vous entrez dans le sas de départ réservé au coureurs. Vous vous alignez pour la première fois sur une course régionale et vous avez quand même une belle appréhension coincée au creux du ventre :

“Mais dans quoi je me suis embarqué.e ? Un dimanche matin en plus, alors que j’aurais pu faire la grasse mat’. Et puis la dernière fois que j’ai fait un footing, j’ai mis une semaine à m’en remettre … pffffff, quelle idée !!!”

Crédit Photo : TOAC Orientation

Appréhension toutefois légère parce que quand vous regardez les personnes qui vous accompagnent dans le sas, vous voyez un enfant de 8 ans accompagné par son papa, une dame d’un certain âge, lunettes coincées sur le bout du nez, dans un accoutrement improbable type pyjama d’un autre âge, avec le même physique que Mamie Lucette spécialiste des plats en sauce…  et un ado tout équipé de la tête aux pieds, tout juste tombé du lit et arrivant difficilement à mettre un pied devant l’autre. Le maître des lieux vous invite à prendre un bout de papier avec des signes cabalistiques dont l’esthétique vous rappelle les temps antiques. Il paraît qu’ils décrivent la liste des balises à trouver en forêt.

Vous : O Grand Maître, c’est quoi cette croix à la première ligne ?

Lui : C’est une intersection de chemins. En première colonne, vous avez l’ordre des balises à trouver et en deuxième le numéro inscrit sur la balise. Les autres colonnes décrivent l’emplacement géographique des balises. Vous verrez c’est assez intuitif.

Vous [Dubitatif] : Ah oui ? Vraiment ?????

Il est temps de vous placer sur la ligne de départ. L’horloge égraine maintenant les dernières secondes comme dans un départ de championnat du monde de Super G, et c’est parti !! … En fait pas réellement : vous avez loué une puce électronique à l’accueil – sorte d’excroissance en plastique accolé à votre doigt – et vous comprenez mieux à quoi ça sert : vous imitez votre voisine Lucette qui l’enfonce dans le boitier placé devant elle pour déclencher le VRAI départ.Et c’est paaaaartiiiiiii !!! Gonflé.e à bloc, vous ramassez la carte correspondant à votre circuit dans un bac posé à même le sol et … ouh la … avant de courir, il vaudrait mieux que vous compreniez un peu ce qu’il faut faire. Lucette, elle, a déjà mis les voiles que vous en êtes toujours à vous demander où vous êtes. Va falloir vous y faire . Allez à la balise de départ trente mètres sur le chemin devant vous – elle correspond au triangle pourpre sur votre carte – comme ça vous pouvez vous repérer. Avec votre boussole, alignez le nord de votre carte avec le nord magnétique et essayez de faire le lien entre ce que vous voyez et ce qui est dessiné sur la carte. Alors ??? Vous y arrivez ? Vous voyez comment faire pour aller à la 1 ? Vous avez choisi un circuit avec beaucoup de chemins et vous avez eu raison. Pour commencer, c’est plus rassurant. Alors maintenant que vous savez où vous allez, vous pouvez vous lâcher, foncez !!!

Crédit photo : FINO

[Un laps de temps plus ou moins long plus tard]

Vous êtes perdu.e ? Vous ne savez plus où vous êtes et vous avez envie d’appeler votre maman ? Votre imagination s’emballe et vous guettez une hypothétique bête féroce qui déboucherait du fourré voisin … Vous venez de vous retrouver dans un endroit improbable où vous ne seriez jamais venu en randonnée “normale” et vous paniquez. Alors, c’est complètement normal, ça arrive à tout le monde, même aux meilleurs! Il va juste falloir retrouver votre calme et remettre un peu d’ordre dans votre tête. Déjà, levez le nez : vous voyez des gens courir dans tous les sens, vous n’êtes pas seul.e. Repérez un autre qui n’a pas l’air au mieux non plus et n’ayez pas peur de demander votre chemin. A deux, déjà ça rassure. Ensuite, revenez en arrière, jusqu’à ce que vous tombiez sur un endroit familier et recalez tout dans votre tête en prenant bien votre temps. Vous voyez, vous y êtes arrivé Alors en route, vous avez encore un peu de chemin à faire !!

[One hour later]

Ça y est, sur votre carte il ne reste plus qu’une balise à trouver : la fameuse 255. Puis ça sera l’arrivée et son “double-rond” sur la carte et la délivrance. Les odeurs de pins et d’humidité fongique enivrent vos narines. Vous voyez de plus en plus de monde. Tout semble converger vers un même point. Vous vous laissez aller dans ce flot humain. Les éléments sur la carte ne sont plus très clairs mais est-il bien nécessaire encore de réfléchir ? Vous avez plus envie de lâcher les chevaux alors faites-vous plaisir Le dernier poste apparaît enfin et un couloir encadré de rubalises s’ouvre devant vous comme sorti de nul part. Finir les derniers mètres en sprint juste pour cette sensation de vitesse et poinçonner le boitier sous l’arche d’arrivée. Sensations magiques mêlant délivrance et excitation, fatigue et adrénaline, satisfaction et frustration. La CO, c’est tout et son contraire en même temps. Vous regardez votre montre : 12h07. Déjà ??!! … et vous n’avez même pas vu le temps passer, trop occupé.e à déchiffrer cette étrange carte le nez à 20 cm du papier.

Vous reviendrez ?Si vous voulez approfondir, il existe des clubs un peu partout en France. Jetez un coup d’œil ici :

http://www.ffcorientation.fr/decouvrir/pratiquer/clubs/

Si vous êtes dans la région toulousaine, le TOAC vous accueillera à bras ouverts pour vous accompagner dans vos premiers pas :

https://www.toac-orientation.fr/ 

https://fr-fr.facebook.com/TOACorientation/

A très vite

2 Comments

Add Yours →

Leave a Reply