Avez-vous le niveau pour être finisher ?

C’est en ces termes que commence l’article que j’ai rédigé pour le numéro 111 d’Esprit Trail … J’ai poussé un peu plus loin l’étude du concept évoqué ici : la difficulté d’un trail ne provient pas de ses mensurations (distance, dénivelé) mais de ses barrières horaire, imposant ainsi une vitesse minimum et filtrant les coureurs ne parvenant pas à maintenir cette vitesse.

L’expérience et la connaissance de soi permettent d’évaluer ses propres chances d’aller au bout. Toutefois, il existe une méthode quasi imparable pour déterminer à 5% près le temps que l’on va mettre sur un trail donné, méthode encore plus fiable si l’épreuve existe de longue date et si en plus le nombre de partants est très élevé. Évidemment, il est impossible de prévenir les accidents de parcours et les impondérables mais dans la majeure partie des cas, la méthode marche.

Dans cet article, je vous explique comment faire parler l’indice ITRA et comment extraire toute la substantifique moelle de cette très riche base de données de résultats de trail. A titre d’exemple, je compare l’Ultra Trail du Mont-Blanc à la Diagonale des Fous (toutes deux à 160 kilomètres et 10000 mètres de dénivelé positif) en me posant la question suivante :

Quelle est la course la plus accessible des deux ? L’UTMB ou la Diagonale des Fous ?

En appliquant la méthode, le résultat est sans appel …

De même, je me suis amusé à regarder quelle course française en 2020 allait être la moins accessible et quelle autre permettait au plus grand nombre de gérer sa vitesse sans inquiétude. Avec cette nouvelle information, chacun peut vivre consciemment son trail en s’y préparant mentalement à l’avance : challenge, défi physique et dépassement de soi ou communion avec la nature, la magie du lieu et les gens autour de soi. Deux approches du trail et deux envies qui se respectent autant l’une que l’autre.

Prochainement ici sur ce blog : qu’est-ce qui se cache derrière cet indice ITRA et pourquoi on peut en faire une référence ?

Vos commentaires sont évidemment les bienvenus. Bonne lecture !!

 

Laisser un commentaire